Attentions.

 

Il y a plusieurs niveaux de bonheur.

Il y a le bonheur parfait, celui que l’on croise une fois tous les…longtemps ; c’est celui qui nous fait nous lever en nous disant « On est samedi, il fait beau, pas trop tard pour profiter de la journée, je suis sortie hier avec mes copines mais j’ai pas de gueule de bois de l’enfer, la personne qui partage ma vie est à côté de moi mais elle s’est levée avant sans me réveiller pour me faire mon omelette/aller chercher mon Vogue dans la boîte aux lettres/mettre un bébé chat à côté de moi, j’adore mon job, le pays dans lequel je vis, mes amis sont formidables, et en plus c’est un good hair day et mon jean favori est sec et sent bon l’adoucissant à la papaye ».

Genre le bonheur où quand c’est une autre personne qui le vit tu as envie de lui donner plein de petites pichenettes et le regarder souffrir doucement, doucement.

 

L’altruisme, tout ça. C’est important.

Et il y a les petits bonheurs.

 

Les petits bonheurs interviennent de manière impromptue et totalement aléatoire, parfois ils peuvent vivre en combo, ce qui est quand-même sacrément coolos, mais la plupart du temps, ils vivent seuls et se dispersent comme ça, BIM petit bonheur dans ta face. Vous les connaissez ces bonheurs, c’est…

 

 

… le post-it d’amour de ta copine d’agence collé sur ton mac quand tu arrives à l’agence

 

… le taxi qui prend la CB

 

… le mec du marché qui t’offre les abricots qu’il reste parce que « ils sont bons ce serait quand-même dommage de les perdre »

 

… le Coca frais un lendemain de soirée

 

…. un vieux bar pourri qui a du lait de soja

 

… se rendre compte qu’on a déjà mis du baume / pris sa pilule / lavé ses dents / mis son réveil / fait pipi quand on pose sa tête sur l’oreiller

 

… se mettre dans des draps qui sont tout propres

 

… se faire offrir une boule à neige alors que l’on n’avait même pas demandé. Même pas fait de sous-entendu. RIEN.

 

… ‘’T’as bonne mine ce matin’’

 

… retrouver un billet de 20 dans un endroit inopiné

 

… se réveiller une minute avant le réveil, frais comme un gardon

 

… se rendre compte que toutes ses courses rentrent parfaitement dans les placards / frigo sans que 17 trucs ne tombent à chaque ouverture de porte

 

… la bouilloire déjà chaude quand on arrive à l’agence

 

… les œufs pochés réussis du premier coup

 

… « T’inquiète t’es sur liste »

 

… le running sans point de côté / souffrance / feux rouges / nana reloue qui s’arrête net pile en face de toi

 

… »Votre livreur est en cours »

 

… attraper le metro qui est déjà sur le quai, sans courir, sans pression, avec plus de classe que l’agent Cooper dans Twin Peaks.

 

… se rendre compte que la rue dans laquelle on a rendez-vous a sa propre sortie de métro

 

 

Bien à vous, et du bonheur impromptu

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Twitter Email