Ce serait bien…

 

 

Que l’on instaure des cooling breaks quotidiens l’été dans toutes les boîtes, le temps de manger un Mister Freeze bleu.

Que l’on ait tous des petits panneaux avec des chiffres que l’on sortirait quand les gens chutent dans la rue, comme au patinage artistique, pour donner des notes.

Que l’on puisse mettre les gens sur mute quand ils nous gonflent.

Que Zaz et Tyson Fury soient sur un bateau. Que Zaz tombe à l’eau.

Que l’on fasse en France comme dans les pays anglo-saxons en demandant comment ça va à chaque personne qui entre dans un magasin / restaurant / bar.

Que chaque être vivant ait une dose de tact / bienséance / tolérance incluse dès la naissance.

Que Tyson Fury plonge pour aller chercher Zaz.

Que chaque entreprise ait des chats de bureau qui viennent et se baladent, histoire de détendre les salariés à coup de pataugeage dans la semoule.

Que notre frigo nous dise dès le début « Calme toooooooiiiii, tu peux pas faire des grilled cheese sandwiches t’as plus de pain, Monoprix est fermé, The Grilled Cheese Factory n’ouvre que dans 5h tu vas être déçue », avant que l’on n’ait même eu le temps de se dire « Olala oui un Grilled Cheese Sandwich là » en sortant du Faust.

Que les impôts décrochent.

Que les messages de ré-bou avec plus de 8 fautes de frappe ne s’envoient pas. Juste, pas.

Que l’on puisse faire des focus group avec les gens qui nous ont abîmé en leur demandant leurs motivations, leur ressenti, les leçons tirées.

Que l’on puisse essayer un choix de vie avant d’être sûr(e) de l’adopter pour les années à venir.

Que la voiture donne son avis avant que l’on se lance dans un créneau. Genre « HAHA MÊME PAS EN RÊVE ! » ou « Tékaté ça passe À L’AISE » ou encore « Mets-toi sur Reverse déjà et ensuite on en reparle ».

Que l’on puisse savoir si le Roger auquel on sourit au coin du bar sera celui qui nous sourira pour les 72 prochaines années.

Que l’on sache quel est le mal qui touche les serveurs parisiens et les oblige à être aigris. Sauf chez Big Fernand. Vous êtes super les gars. Ne changez rien. Mais donnez plus de votre super sauce avec les fernandines.

Que l’on sente la cannelle après un running de 10kms.

Que l’on puisse choisir la voix de Bon Iver pour le GPS.

Que l’on ait un dédommagement financier quand on se sépare d’un amour, d’un ami, d’un coloc, même si l’on n’est pas marié : un billet d’avion pour profiter d’un open bar pendant deux semaines + coût du déménagement + agence immobilière + une année d’happy hour + nouvelle collection ampm.

Que quand on veuille partir en weekend, le reste du monde n’ait pas la même idée que nous.

Que quand l’on prenne les clefs de la boîte aux lettres pour aller checker le courrier, elle nous dise si ça vaut le coup ou pas : « Naaaaan, le seul truc que tu y trouveras c’est un flyer fait sur powerpoint pour la soirée portugaise organisée par la Mairie du 1er, tu veux y aller ? Hein ? Hein ? Tu veux y aller ? Bon ben voilà. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Twitter Email