Go fuck yourself.

12231523_10153657482417184_1235571571_n

Il y a trois semaines on prenait cette photo à La Belle Équipe.

Parce qu’on était heureux, heureux d’être ensemble avant le départ pour l’étranger de Mathou.

Heureux, on l’est à ces terrasses, où l’on parle de nos trous du cul d’ex-copains, de nos soirées black outées par les cosmos qu’on s’enquille en en renversant la moitié par terre, parce que « Rooo c’est pas graaaaaaave », de nos targets de la veille, de nos targets de demain, de nos boulots où l’on bosse trop mais « il est canon le nouveau quand-même », de nos achats ASOS, de nos coups de cœur musicaux, de nos envies, de nos remises en question, des amis perdus de vue, de nos nouveaux amis, où l’on parle trop fort, trop anglais, avec une voix trop grave, où l’on répète 17 fois la même chose, où l’on dit « putain » « merde » « bitch » « suck it » dans la même phrase en butant sur chaque mot à cause des centilitres non renversés qu’il nous reste dans notre verre.

 

Alors oui on a peur, peur de ne plus être en sécurité, peur d’être méfiant envers les mauvaises personnes, peur d’avoir peur.

 

Mais malgré la peur, le deuil, malgré la tristesse, et ces pertes qui nous touchent tous, une chose est putain de sûre, personne ne nous empêchera de renverser nos cosmos en parlant trop fort. Mets-toi bien ça en tête.

 

Ou go fuck yourself.

 

  

Facebook Twitter Email