I dunno

Il y a une expression néo-zélandaise que j’aime beaucoup ; c’est l’expression “yeah nah”. C’est un truc qui veut dire énormément de choses et que l’on peut placer à peu près tous les quatre mots.

Ca se dit souvent quand on réfléchit et que l’on est en train de décider de la réponse que l’on va donner, si l’on va plus aller vers le oui ou le non. Parce que si c’est parfois facile d’être manichéen et d’avoir un avis tranché et arrêté sur un sujet, bah pour certaines choses…Yeah nah.

Le ketchup avec des brocolis

Je veux dire, c’est comme manger des haricots verts avec de la sauce béarnaise. Ou un cheeseburger avec une salade à la place des frites. Go big, or go fuck yourself home

Les glaçons dans la carafe d’eau

Ou la rondelle de concombre. Ou la rondelle de citron. J’ai l’impression de boire un thé glacé pas assez infusé du coup je suis déconcertée. Oui je suis déconcertée par une carafe.

Un haut bleu nuit avec un bas noir

Appelez-moi Emmanuelle Alt tout de suite que l’on tranche une bonne fois pour toute.

Le mascara waterproof

Non parce que si on habitait à Ibiza je dis pas. Mais bon dans le 1er c’est quand-même un poil moins utile.

Manucure et pédicure assortie

Rappelez-moi Emmanuelle Alt immédiatement.

Booba

Marche aussi avec MHD, SCH et tous les rappeurs plus vulgaires que des faux ongles, mais qui malgré tout sont toujours dans un coin de ma playlist.

Le 14ème arrondissement

Bah oui c’est loin. Mais Les Grands Voisins quoi. Y’a un sauna en face du bar. Un. Sauna. En. Face. Du. Bar.

Les relations amoureuses

Bah ouais mais non mais ouais mais bon.

Heetch

Je trouvais l’idée cool. Puis j’en ai pris un. Puis j’ai cru que j’allais mourir. Du coup je suis mitigée.

Du rose avec du rouge

EMMANUEEEEEEELLLE !

Le yoga

Pourquoi je suis la seule avec les yeux ouverts qui fait des listes mentales alors que tout le monde a l’air au top de son “om”.

Ommmmmm-ygod ça m’agace ce sport à la con. Mais le prof est pas mal quand-même.

Tony Yoka

Je l’aimais bien. Puis je l’ai entendu tenter de parler anglais. Puis je l’aimais moins.

Les chouquettes

C’est convivial mais ça reste quand-même un peu chiant. Comme les cacahuètes. On a l’impression qu’on est un peu obligé d’aimer, c’est la société qui veut ça. Un peu comme Sofia Coppola.

Bien à vous, et de l’indécision

Facebook Twitter Email