L’attente

 

On passe un paquet de temps à attendre.

 

À attendre qu’il se passe quelque chose, que la personne devant nous avance, que notre vie se dénoue, que l’on trouve quelque chose, que l’on ait une réponse.

Tous ces moments qui restent en suspens, comme entre parenthèse, pour servir d’autres moments.

Ils ne sont que des moments faire valoir, de ceux que l’on sait qui ne dureront pas, que l’on ne veut pas dans notre vie, mais dont on a besoin en attendant de voir quelque chose de cool se passer dans notre vie.

 

En fait, l’attente, c’est un peu le rebound guy de la vie.

 

On ne sait pas trop quoi en faire, on s’ennuie un peu, mais bon on se dit qu’il va forcément se passer quelque chose de bien dans pas longtemps donc il suffit juste de laisser passer l’instant en pensant au suivant. Un peu comme après avoir mangé sa case du jour du calendrier de l’avent Kinder

 

 

La queue du Rex un vendredi à 01.34

 

« Je vous mets en attente quelques instants »

 

L’eau qui tente tant bien que mal de bouillir pour les pâtes à 05.23. Au retour du Rex donc.

 

Le métro le jour de notre rendez-vous mega important

 

Le mac que l’on redémarre parce que l’on a oublié d’envoyer un mail avant de partir et que l’on est déjà en retard

 

Le Doliprane effervescent un jour de mal de tête

 

« L’embarquement commencera par les sièges A1 à F6 »

 

Le plat Picard qui chauffe dans le micro-ondes un midi où on faim. Très. Faim.

 

Puis laissez reposer la pâte 2h au frais

 

Numéro 90…Numérooooo 90

 

J’aurais dix minutes de retard

 

10…9…8…7

 

« Votre temps d’attente est estimé à 7minutes »

 

Vous êtes 32383ème dans la queue de la billetterie Roland Garros

 

6…5…4…

 

« Excusez-moi, vous attendez pour les toilettes ? »

 

3…2…1… HAPPY FU**IN NEW YEAR!

 

« Excusez-moi je vais prendre un gin t…Excusez-moi… Oui, là, moi ! Oui je vais pr… »

 

« Alors notre prochaine table disponible pour bruncher sera à 15h30 ».

« Mais il est 11h30, je veux dire d’ici là je serai peut-être devenue diabétique »

« … »

 

Bien à vous, et un peu de patience

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Twitter Email