Le SAV de la vie

 

La magie des services tels que Booking, TopShop, Asos et autres sites où passent la quasi totalité de notre paie, c’est que si cela ne nous plaît pas – ou que le site se plante (franchement Asos, vous êtes chatons à m’envoyer du 36 à chaque fois, mais je ne rentre plus dedans depuis…longtemps.), c’est qu’on peut retourner le machin en deux coups de scotch et 3min 35 min de queue à la Poste, ou en 4 lignes d’e-mail (Booking rembourse même si l’on se plante de pays lors de notre réservation) (oui ça arrive) (on ne juge pas merci).

 

Mais cette facilité à pouvoir obtenir une aide quand l’erreur est honnête, ou inattendue, sur l’Internet mondial, est clairement inexistante dans la vraie vie.

 

Parce que quand on commande un plat qui a l’air d’envoyer du flakie sur la carte, et qu’on se retrouve avec trois feuilles de salade cuite enfouie sous de la sauce toute prête (vous voyez les sauces salade prêtes à l’emploi ? Un enfer personnel en ce qui me concerne), où est-ce qu’on coche « ne correspondait pas au visuel du site » ? À qui on la renvoie notre vieille laitue flétrie ? Hein ? Je vous le demande moi.

Et quand on voit un mec à 1h du matin en pensant être dans l’antre du booty call alors qu’on se fait analyser pendant 2h (ceci n’est pas une métaphore salace, je répète, ceci n’est pas une métaphore salace), à qui réclame-t-on un remboursement de notre sommeil perdu pour rien ?

Quand le serveur du Prêt À Manger nous met du vrai café alors qu’on a demandé du déca et qu’on a les yeux plus ouverts que ceux du Chat Potté à 2h du matin un mardi, SUR QUI ON CRIE ?

Quand on achète des socquettes qui ne tiennent pas dans nos chaussures et qu’on doit d’arrêter tous les 17 mètres pour bien les replacer dans sa New Balance ?

Quand on se trompe de conversation et qu’on envoie un sexto à son père ?

Quand  on se coupe avec une feuille de papier ?

Quand on fait un tour sur soi-même en montant dans le métro avant de s’adosser à l’une des portes (?) (Je fais TOUT LE TEMPS ça) (Je ne sais pas pourquoi.) (Ça doit être un problème d’oreille interne) ?

Quand on ne passe pas une porte qui fait 17m de large (foutue oreille) ?

Quand on est avec sa target au lit, deezer on, et qu’une pub pour des tampons se déclenche ?

Quand Facebook nous poste un « souvenir Facebook » de la période où l’on roulait dans le bonheur à paillettes alors qu’on est mardi, qu’il pleut, et qu’il n’y a plus de café à l’agence.

Quand on met son huile pour le corps APRÈS avoir mis son t-shirt Loft et qu’on le tâche à tout jamais ?

 

 

Au r’voir, au revoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Twitter Email