Les sociopathes

 

On a beau dire ce que l’on veut, il y a des choses envers lesquelles on a certains préjugés. Des trucs installés au fin fond de notre conscience qui en deviennent des certitudes. Ça peut aller des petits détails, à de grands mouvements :

 

Les Dragibus violets sont dégueu

Les gens qui aiment Zaz sont nazes. D’ailleurs « Zaz », « nazes », c’est pas moi qui le dis. Enfin si, mais c’est pas moi qui l’invente quoi.

Les portefeuilles à scratch sont interdits aux +16 ans

Les gens qui ne tipsent pas au resto parce que « c’est inclus dans la TVA » mériteraient la prison à perpétuité

Les Dragibus bleus sont une bénédiction

La personne qui a crée Delaveine mériterait une mort lente et douloureuse.

La rupture qu’a vécu The tallest man on earth a dû être foutrement douloureuse

La vie devrait avoir un goût d’arlequin

  

Mais outre tous ces préjugés, principes, ou appelez-les comme vous voulez, il y a ces autres certitudes, vous savez, celles qui font que votre cerveau vous envoie un signal du style « Run. RUN, RUUUUUN FOR YOUR LIIIIIFE ». Et ça concerne donc les gens.

 

Les bouchers

Sérieux, découper des animaux morts les gars ? J’ai pas fait des études de psycho mais à mon avis y’a un truc qui déconne. Ndlr, chercher du côté de l’empathie.

 

Les taxidermistes

Quand y’a plus de place pour être boucher. Et vice-versa.

 

Les gens de 25 ans avec un corps de 12

J’sais pas, c’est bizarre d’être mince.

Comment ça jalouse ? Ferme ta tête toi là-bas. Non mais les tueurs en série ils sont toujours minces, ce ne sont jamais des grosses brutasses. (Si vous êtes tueur en série et que vous me lisez, merci de ne pas rentrer en contact avec moi pour me dire que j’ai tort) (ou raison) (et arrêtez de lire mon blog) (et d’être tueur en série). Genre ils tuent tellement de gens qu’ils ne prennent pas le temps de manger ou de faire du sport ?

Revoyez vos priorités les gars, sérieux.

Les gens qui n’aiment pas la raclette

J’ai beau chercher, l’incompréhension reste entière. Et en fait, je dirais même les gens qui n’aiment pas manger. Genre ceux qui se contentent d’une pomme pour dej ou d’une soupe pour le soir. Ces personnes que ça n’excite pas de découvrir les supermarchés étrangers avec touuuuuuus ces trucs de dingos que l’on n’a pas dans le pays dans lequel on habite. Parce que si l’on n’aime pas manger, ça veut dire que l’on n’aime pas l’un des besoins physiologiques (pyramide de Maslow, tout ça) (SWOT) (?), et cela signifie que l’on peut ne pas aimer les autres. Et un gens qui n’aime pas s’envoyer en l’air ne pas avoir soif, a clairement un truc qui cloche.

 

Les hommes qui ont les ongles coupés, genre parfaitement, mais avec un peu de blanc qui dépasse

Pourquoi ces gens-là ne sont-ils pas stressés ? Hein ? Ils ont forcément un hobby qui les détend, et vu qu’en général ils sont très minces (oui on peut cumuler les deux), bah c’est pas le sport qui les apaise. Sociopathe donc.

 

Qui a dit que je faisais des raccourcis ?

 

Les gens qui font des puzzles

Bah le voilà le hobby qui fait qu’ils ne se rongent pas les ongles. Comme quoi, tout est lié.

Bien à vous, et un regard à votre boucher à la prochaine « Je prendrais 4 côtelettes s’il vous plaît »

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Twitter Email